Opticien/Usage Privé

Level : des lunettes connectées pour un suivi d’activité

L’University of Southern California s’est associée avec l’opticien américain VSP Global pour développer les lunettes connectées Level. Pour faire simple, ces lunettes électroniques proposent les mêmes fonctionnalités de suivi d’activité qu’un bracelet connecté FitBit ou qu’une montre connectée comme l’Apple Watch. 

Ces lunettes étanches embarquent des capteurs (accéléromètre, gyroscope et magnétomètre) et mesurent le nombre de pas effectués, les calories brûlées et le temps d’activité. Elles transmettent les données collectées vers le smartphone de l’utilisateur par l’intermédiaire du Bluetooth. Une application compagnon est disponible sur iOS et Android pour le suivi d’activité sous forme de graphiques et de statistiques que l’utilisateur peut consulter à sa guise. L’application permet également de retrouver ses lunettes en cas de perte. La batterie offre trois jours d’autonomie.

Destinées aussi bien aux hommes qu’aux femmes, les Level se déclinent en trois versions différentes. Ces trois déclinaisons portent le nom d’inventeurs célèbres : Nikola Tesla, Marvin Minsky et Hedy Lamarr.

vsp-global-level

Level, l’évolution des Google Glasses

Le dernier exemple en date de lunettes connectées n’a pas vraiment su convaincre. Il s’agissait des Google Glass, jugées trop intrusives et pas suffisamment utiles par une majorité du grand public, malgré leur caractère novateur et les nombreuses possibilités qu’elles offraient. En dépit de cet échec, VSP Global est persuadée qu’il existe un marché pour les lunettes connectées.

vsp-global-level-circuit-board

D’ailleurs, VSP Global a collaboré avec Google sur le projet Google Glass. La firme avait développé un cadre subsidiaire pour les lunettes de Mountain View, capable d’embarquer des verres correctifs pour les personnes victimes de problèmes de vue. Il ne s’agit donc pas d’un coup d’essai pour l’entreprise.

Contrairement aux Google Glass, les lunettes Level ressemblent à s’y méprendre à des lunettes ordinaires. L’accessoire se débarrasse ainsi du problème de la réticence rencontrée chez certains consommateurs à porter un appareil connecté en public. Un problème que rencontraient également les Level dans leur première version, portant le nom de code de Project Genesis.

Un prototype conciliant esthétique et technologie

Pour parvenir à ce résultat, VSP Global a dû repenser le processus de design et de fabrication de lunettes de A à Z. Selon Leslie Muller, co-lead du laboratoire d’innovation de VSP Global, « The Shop », les designers ont collaboré avec des ingénieurs biomédicaux et des ingénieurs de firmware, mais également avec des artisans de lunettes traditionnelles pour produire un accessoire à la fois avancé technologiquement, beau, et impossible à discerner

Pour l’heure, VSP Global ne prévoit pas de commercialiser les lunettes Level auprès du grand public. En tant qu’entreprise de santé, la firme souhaite d’abord vérifier que ses lunettes apportent une réelle valeur ajoutée. Un échantillon de plusieurs centaines de consommateurs vont essayer un prototype pendant 4 mois, et les résultats de ce test de recherche seront dévoilés en 2017.

www.objetconnecte.net/level-lunettes-connectees-2908/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s