Google Glass : sortie ‘partielle’ des lunettes connectées Google !

Jadis réservées aux seuls développeurs, les lunettes connectées Google Glass ont posé un pied dans le domaine du grand public, en passant par la porte Google Play Music All Access. Les utilisateurs du service de musique en ligne de la firme de Montain View pourront désormais obtenir leur exemplaire des fameuses lunettes intelligentes. Mais pas n’importe quel exemplaire, et pas à n’importe quel prix !

Jamais à cours de ressources pour faire des surprises, Google en avait réservé une grande aux utilisateurs de son service de musique en ligne Google Play Music All Access : leur proposer ses Google Glass à la vente !

Exclusivement disponibles pour les développeurs jusqu’alors, les lunettes connectées de la firme de Mountain View arrivent donc sur le terrain du grand public pour la première fois. Mais avant que vous ne vous jetiez sur le précieux butin pour découvrir toutes ses fonctionnalités, mieux vaut vous prévenir tout de suite : certaines conditions pourront mettre de sérieux freins à vos ardeurs.

La première est le prix : les lunettes connectées sont proposées au tarif de…1.500 dollars ! Un coût totalement prohibitif justifié par le fait que les lunettes sont toujours au stade de prototype. Pour rappel, ce tarif correspond au triple de ce que devrait coûter les Glass à leur sortie définitive. Ce qui ajoute donc un deuxième élément défavorable : la version. Il ne s’agit donc pas d’un modèle commercial final : les possibilités offertes par les Glass pourraient certes être étendues, ce qui n’est pas forcément le cas de la fiabilité de ses composants actuels.

Enfin, l’ouverture à la vente des Google Glass aux utilisateurs de Music All Access se limite qu’à ceux résidents aux États-Unis ! Une sortie « partielle » des lunettes connectées donc, qui laissera non seulement de nombreux curieux sur place mais qui, en plus, laisse d’autres marchés dans l’expectative.

L’initiative de Google ne sera donc peut être pas perçue très positivement, en fin de compte, sachant que dans le même temps, outre atlantique, une voix très connue s’est élevée contre le dispositif Google.

Un potentiel échec technologique et commercial selon Robert Scoble.

C’est l’un des blogueurs les plus férus et pointus de la Technologie de la planète, il a été un des premiers à essayer les Google Glass et son avis est écouté : Robert Scole vient tout simplement de livrer un réquisitoire appuyé sur le produit futuriste de Google… À charges !

Pour lui et d’après un article qu’il a publié sur son profil Google Plus, les Google Glass, si elles sortaient cette année, pourraient être un bide monumental, un échec technologique et commercial cuisant du fait de plusieurs raisons :

– Le prix des lunettes : vu les composants, le tarif des lunettes ne pourrait pas descendre au-dessous des 500 dollars. Or cette somme est un palier psychologique et financier très sensible chez les consommateurs. Pour lui, l’idéal serait un prix qui avoisinerait les 300 dollars. Un prix qui pourrait être atteint en 2016, et donc pas avant.

– La gêne d’utilisation : tel qu’elles sont conçues, les Google Glass serait encore trop lourde à porter après seulement quelques minutes d’utilisation. Leurs poids serait également gênant et leur autonomie trop peu conséquente pour un usage qui se rapprocherait à celui d’un smartphone.

– L’environnement Google dans la sphère privée : les lunettes sont accompagnées d’un ensemble de logiciel de la firme pour développer et affiner leur usage dans la vie de tous les jours. Mais d’après Robert Scoble, ces éléments se confronteraient trop vite à la pudeur de ses utilisateurs.

Un lancement en demi-teinte sur le sol américain et une salve de sensibles reproches : après des cieux qui s’annonçaient cléments, l’horizon semble s’obscurcir pour les Google Glass. Face à certaines remarques, le pas en avant effectué envers le grand public pourrait donc s’acheminer vers un autre en arrière, le temps de trouver le bon moment pour mettre véritablement en lumière son produit. Tout le monde y gagnerait : les consommateurs s’y retrouveraient financièrement, et Google pourrait compter sur une meilleure fiabilité et homogénéité des composants.

Article Gentside. 3 janvier 2014.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s