Les « lunettes intelligentes », les nouveaux yeux des malvoyants.

lunettes-intelligentes-malvoyants

En Europe, on compterait environ 30 millions de personnes touchées par les handicaps visuels. Or, à l’échelle mondiale, plus de 140 millions de personnes souffrent d’un handicap visuel. Qu’ils soient aveugles ou malvoyants, seule une infime partie possède un équipement qui permet de les aider.

Une équipe de recherche de l’université d’Oxford, menée par Docteur Stephen Hicks, a donc ciblé ces recherches sur un nouvel appareillage pour pouvoir aider les malvoyants. En fait, il s’agit d’une simple paire de lunettes intelligentes. Mais elle permettrait de « rendre la vue » aux personnes malvoyantes et même celles presque aveugles.

Ces « lunettes intelligentes » sont équipées d’un écran transparent et de deux petites caméras qui détectent en 3D les formes et les objets . Ces informations sont ensuite transmisses à un petit ordinateur, qui, avec l’aide d’un logiciel, les analysent. Par la suite, elles sont transformées en images à fort contraste et projetées sur les verres. Les images que perçoit l’utilisateur se superpose à celles qui lui reste de vision.

Ces lunettes permettent une réelle perception de la profondeur, des formes et des objets proches. Bien-sûr, cela ne remplace pas la vue, mais cela permet à l’utilisateur de reconnaître ce qui l’entoure et de pouvoir évoluer dans un espace sans difficulté de perception des obstacles.

Mais le Docteur Stephen Hicks et son équipe ne sont pas les seuls à avoir développés cette outil. En France également, des recherches sont en cours. En effet, la société Essilor, en partenariat avec l’Institut de la vision étend les recherches sur les « lunettes intelligentes » sur le même principe du cumul de la vision restante et de la réalité augmentée -à travers les images envoyées sur les verres des lunettes. Mais ici, l’utilisateur peut régler ses lunettes en fonction de son handicap. Il peut, par exemple, choisir de projeter l’image sur une zone de l’œil en particulier, plus ou moins contraster l’image, zoomer etc. En bref, il peut paramétrer le dispositif selon ses besoins.

Les « lunettes intelligentes » du Docteur Stephen Hicks et celles de la société Essilor ont toutes les deux été testées par plusieurs personnes touchées par différents types d’ handicaps visuels. Les personnes ayant testées ces lunettes, affirment avoir retrouvées une certaine autonomie. En effet, grâce à ces lunettes, elles peuvent visualiser l’espace qui les entoure et peuvent ainsi éviter les obstacles et se déplacer sans difficulté. Mais cet outil leur permet également de voir les personnes qui les entoure, de distinguer certaines formes et traits de visages, ce qui jusqu’alors était impossible pour eux. De plus, étant donné que les lunettes leur permettent de voir les formes, ils peuvent découvrir certains dessins ou même lire certaines affiches et panneaux quand ceux-ci comportent de gros caractères.

Mais ces lunettes restent encore des prototypes, certaines modifications doivent encore être apportées avant la commercialisation. Lorsque ces lunettes intelligentes auront subit toutes les améliorations nécessaires, le prix de vente avoisinera le prix d’un smartphone, soit un investissement d’environ 500 euros pour la personne malvoyante.

 

Article cflou.com. Le 10 mars 2015.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s