Santé/Usage Professionnel

Lunettes connectées : une innovation médicale à Metz

L’ambulancier de demain est déjà là. Depuis octobre, la branche secours du groupement Jussieu expérimente les lunettes connectées de la start-up rennaise Ama. Un nouvel allié précieux en intervention.

Les Google glass ont disparu des rayons, mais pas du marché professionnel. Ama, société rennaise fondée par l’un des frères Guillemot, les pères du champion tricolore du jeu vidéo Ubisoft, a repris à son compte l’instrument pour en développer les usages dans l’industrie, le commerce et la santé.

Cousine d’Ubisoft

Après avoir abandonné les jeux pour mobiles, Christian Guillemot a recentré ses développeurs sur ces lorgnons bourrés d’intelligence artificielle que Google voyait chaussés par tous les technophiles de la planète avant de se résoudre à les retirer du marché grand public en 2015, faute de clients.

Les entrepreneurs du numérique ont, eux, poursuivi l’histoire. Ama a rencontré le groupement d’ambulanciers Jussieu en 2016, qui s’est ensuite rapproché du CHR Metz-Thionville pour expérimenter ces lunettes connectées in situ et les adapter aux besoins du secteur de la santé. Depuis octobre 2016, la société Jussieu secours (Ambulances Urgentis) teste la technologie en intervention.

Troisième œil

En lien avec le Samu, ses ambulanciers d’astreinte sont désormais pourvus d’un troisième œil. Ils sont équipés d’un harnais, d’un smartphone et de Google glass dont l’infrastructure logicielle est mise au point par Ama.

Concrètement, leurs lunettes, dotées d’un prisme cristallin à l’angle droit et d’une mini-caméra, leur permettent de filmer en direct leurs interventions. À l’autre bout de la ligne, un médecin urgentiste du centre 15 peut ainsi visionner la scène et assister les ambulanciers si nécessaire.

« Le but n’est pas d’établir un diagnostic précis du patient, mais d’avoir une vision globale de la situation », explique Khaled Habhi, médecin urgentiste au CHR Metz-Thionville. Le praticien est chargé du suivi de l’expérimentation et rédigera une thèse sur le sujet.

Chez Jussieu, l’outil est devenu un atout. Il a donné, jusque-là, pleine satisfaction à ses utilisateurs. « Il ajoute un sens primordial, la vision, explique Fabien Jacob, responsable d’exploitation de Jussieu secours pour l’Ouest mosellan. Les lunettes permettent aux ambulanciers d’être moins stressés sur des interventions complexes comme des AVC ou des accidents cardiovasculaires. Sans les lunettes, toute la description se fait par téléphone avec les questions de fiabilité que cela soulève. »

Avec les Google glass, le médecin peut se faire une idée plus précise de l’état du patient. « On peut, par exemple, prendre une photo grossie d’une plaie ou envoyer un aperçu de sa position », indique Fabien Jacob.

« Les gens se montrent plutôt ouverts »

Sachant qu’un médecin est présent derrière l’ambulancier, le malade se sent lui aussi rassuré : « Étonnement, les gens se montrent plutôt ouverts. Les personnes âgées ne s’étonnent même pas de nous voir arriver avec ce matériel. »

Une expérience connectée bien vue par tout le monde, donc, et qui respecte la vie privée puisqu’aucune donnée n’est stockée et que la communication cryptée se fait de point à point.

www.republicain-lorrain.fr/edition-de-metz-ville/2017/03/01/lunettes-connectees-une-innovation-medicale-a-metz

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s