Usage Professionnel

Tikaway, la start-up française qui veut vous faire porter des lunettes connectées au travail

Imaginées pour les particuliers, les lunettes connectées de l’entreprise lyonnaise Tikaway plaisent surtout aux entreprises. La start-up fera cette année le déplacement au salon CES de Las Vegas.

Des lunettes connectées simples et légères… Initialement conçues pour le grand public, les Tikaway ont fini par séduire les… entreprises. Ces lunettes connectées n’offrent qu’une fonction: une camera logée dans une branche qui permet de transmettre en direct les images captées via un téléphone portable. Le tout déclenché par un simple bouton marche/arrêt. Elles permettent ainsi à un observateur distant de voir exactement ce que regarde la personne présente sur place. Légères (56 grammes), elles peuvent être portées pendant de longues périodes.


« Les grandes entreprises envoient beaucoup de techniciens sur le terrain. Mais elles ont des problèmes car la ressource « expert » est très rare et elles doivent régulièrement utiliser des « juniors » », explique le co-fondateur Brice Agnès. Souvent donc cette première intervention est infructueuse et débouche sur l’envoi – coûteux et tardif – d’un spécialiste.


Certes, ces techniciens de terrain peuvent toujours converser avec leur superviseur par téléphone -mais ce dernier ne voit pas ce qui se passe sur place- ou par une application vidéo -mais là le technicien n’a plus qu’une main pour travailler. « Nous, on téléporte un expert sur le terrain », fait valoir Brice Agnès.
    
Et Tikaway a développé toute une série de fonctionnalités pour faciliter ce dialogue. Le superviseur peut ainsi faire une capture d’écran, écrire sur la photo et la renvoyer avec ses instructions vers le téléphone que le technicien a fixé sur son bras par un brassard.

Tikaway traverse l’Atlantique

Tikaway commercialise ses lunettes et ses services associés par abonnement au prix de 990 euros par an. La jeune entreprise, qui emploie onze personnes, compte 115 clients, pour l’essentiel des grands comptes. « Maintenant, on va se focaliser sur les PME », grâce à l’embauche de quatre commerciaux, ajoute  l’autre co-fondatrice Carole Bollard. Leur entreprise va continuer à décliner ce nouveau concept, avec le lancement prochain d’un module clipsable destinés à ceux qui portent déjà des lunettes, de vue ou de sécurité.
    
Les deux fondateurs, qui détiennent encore 75% du capital de l’entreprise, ont déjà levé 650.000 euros en trois fois depuis la création de la société. Ils ambitionnent désormais de procéder à un nouveau tour de table, à 2 millions d’euros, vers la mi-2019. Pour la première fois, cette jeune société lyonnaise fera le déplacement mi-janvier au salon CES de Las Vegas, la grande messe mondiale de l’électronique. 

https://www.bfmtv.com/economie/tikaway-la-start-up-francaise-qui-veut-vous-faire-porter-des-lunettes-connectees-au-travail-1604593.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s