Santé/Usage Privé

Des lunettes connectées qui lisent pour les malvoyants

Cette innovation est née en Israël en 2010 et porte le nom d’ORCAM. Il s’agit d’une paire de lunettes d’un nouveau genre qui se destine à équiper les aveugles et les malvoyants afin de leur permettre de lire, de reconnaître personne et objet et ainsi de gagner en autonomie.
 

COMMENT CELA EST-IL POSSIBLE ?

Il ne s’agit pas à proprement parler de lunettes, mais d’un boîtier muni d’une caméra qui se clipse sur l’une des branches des lunettes et qui une fois mise en marche permet, lorsque la personne malvoyante pointe du doigt, une page de livre, un panneau de rue, une plaque de médecins de pouvoir grâce à la synthèse vocale prendre connaissance de ce qui est écrit sur le support. Mais il peut aussi reconnaitre des personnes ou des objets du quotidien, pour cela il suffit juste de pointer du doigt la personne que l’on rencontre pour la première fois de dire son nom ou son prénom et la fois suivante lorsque vous la croiserez, elle pourra vous donner le nom de cette personne.
 

ET CELA PERMET D’ÊTRE UTILISE SUR TOUS LES SUPPORTS ?

Tous les supports peuvent être pris en charge allant des supports les plus simples, à savoir une page de livre, une plaque de rue ou bien le menu de restaurant ou encore les étiquettes de vêtements dans un magasin pour faire du shopping, cela fonctionne aussi très bien avec les écrans, les ordinateurs bien évidement, mais aussi tout ceux que l’on peut trouver dans le quotidien : arrêts de bus, gares pour acheter un ticket ou simplement pour savoir l’heure et le quai du train. Enfin il prend en charge la lecture d’un journal ou d’un magazine en identifiant bien les colonnes sans risque pour la personne malvoyante de voir les articles se mélanger. À noter aussi au passage que ce dispositif fonctionne parfaitement avec une faible luminosité. Une seule exception, en revanche, il ne prend pas encore en charge les documents manuscrits.
 

PEUT-ON LA TROUVER EN FRANCE ?

Depuis quelques années, la société israélienne a signé un accord commercial avec le groupe Essilor qui développe en France ce boîtier. À noter que le My Eyes de la société ORCAM peut être aussi très utile pour les personnes dyslexiques ou souffrantes de pertes de mémoire et l’on pense plus particulièrement aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
 

TOUT EST BIEN DANS LE MEILLEUR DES MONDES ?

Oui et non. Non, car il y a deux petits bémols. Tout d’abord un manque de miniaturisation le tout restant assez encombrant, car s’ajoute à la caméra un boitier filaire dans lequel se trouve l’algorithme et le dispositif d’intelligence artificielle et surtout le prix, car il faut compter entre 3.000 à 4000 euros pour acquérir ce boitier en sachant que ni l’assurance-maladie ni les mutuelles ne le prennent en charge pour le moment.

Et oui, car ce boîtier vient remplacer beaucoup d’objets technologiques que peuvent acquérir les personnes malvoyantes comme par exemple des vidéoprojecteurs, des loupes grossissantes, des logiciels spécifiques de synthèse vocale… Un tout qui cumulé dépasse largement le prix de cette paire de lunettes révolutionnaires qui permet à des personnes aveugles et malvoyantes de trouver ou retrouver une forme d’autonomie dans le quotidien.

https://rcf.fr/la-matinale/des-lunettes-connectees-qui-lisent-pour-les-malvoyants

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s