Santé/Sécurité Routière/Usage Privé

Ellcie Healthy lève 2,7 millions d’euros

Les lunettes connectées Prudensee, conçues par Ellcie Healthy pour éviter l’endormissement au volant, attirent leurs premiers investisseurs qui injectent 2,7 millions d’euros. La société va développer de nouveaux usages, comme la prévention des chutes des personnes âgées et des travailleurs isolés.

Disponibles en avant-première depuis quelques semaines dans le réseau Optic 2000, les lunettes connectées d’Ellcie Healthy ne sont pas passées inaperçues aux yeux des investisseurs. La société vient de boucler sa première levée de fonds à 2,7 millions d’euros auprès de Région Sud Investissement, Sygma, bpifrance et des business angels. Truffée de capteurs, dans les branches et sur l’avant de la monture, ces lunettes, baptisées « Prudensee », visent à prévenir l’endormissement d’un conducteur au volant avec un système d’alerte, à la fois sonore et visuelle via des LED intégrées. « Ce n’est que l’un des cas d’usages que nous allons proposer avec nos lunettes connectées, d’autres développements sont en cours », explique Philippe Peyrard, qui a fondé Ellcie Healthy en 2016, à Nice. Ce professionnel de l’optique, ancien directeur général d’Atol, convaincu du potentiel de l’intelligence artificielle, a recruté une équipe d’ingénieurs pour développer des algorithmes et imaginer de nouveaux usages.Lire aussi > Lunettes : Nathalie Blanc lève 1,2 million d’euros pour se développer à l’international

Ellcie Healthy vise de nouveaux usages

En partenariat avec plusieurs laboratoires de recherche de Provence Alpes Côte d’Azur, dont l’Inria, le Leat (Laboratoire d’électronique, antennes et télécommunications) et le Lamhess (Laboratoire motricité humaine et expertise sport santé), Ellcie Healthy explore différentes pistes, comme la prévention des chutes pour les personnes âgées et les travailleurs isolés ou la suppléance sensorielle pour aider les malvoyants à évoluer avec plus de sécurité. Dans un premier temps, la société va privilégier les partenariats avec les grands comptes pour commercialiser ses lunettes connectées. A l’exemple des assureurs, comme Generali, qui sont intéressés par la prévention, ou des industriels, comme Total, qui cherche à mieux protéger ses commerciaux sur les routes. Avec cette levée de fonds, Philippe Peyrard, qui a confié la fabrication à des entreprises françaises, va étoffer son équipe de spécialistes en IA et s’attaquer à l’export, ciblant d’abord la Nouvelle-Zélande, l’Australie et les Etats-Unis.

www.business.lesechos.fr/entrepreneurs/financer-sa-creation/0601354501230-lunettes-connectees-ellcie-healthy-leve-2-7-millions-d-euros-329770.php

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s