Santé/Usage Professionnel

Beo Santé va révolutionner la télémédecine

Beo Santé développe des lunettes connectées permettant aux patients d’effectuer leur rééducation à leur domicile. L’entreprise du Faou lance un crowdfunding.

L’entreprise bookBeo a développé plusieurs outils de réalité connectée ou augmentée pour ses clients dans le Finistère et bien au-delà. 

Désormais, la société basée au Faou se lance dans le domaine de la télémédecine et vise le marché européen. Pour cela, elle a créé en janvier la filiale Beo Santé et lancé un crowdfunding sur le site Ayomi jusqu’au 9 mars pour un montant de 150 000 euros.

Rééducation à domicile

Cette nouvelle étape de développement est étroitement lié à au projet Virtual autonomous physiotherapy agent (Vapa). En 2016, bookBeo est contactée par la société danoise Physio R&D qui propose des exercices de rééducation physiques via des vidéos sur PC.

Cette entreprise veut moderniser ses outils, notamment en proposant le même service grâce à des lunettes de réalité virtuelle et un capteur permettant de mesurer le rythme cardiaque et le taux d’oxygénation. L’ordinateur n’est plus nécessaire.

Explication du fonctionnement avec Sophie Deniel, fondatrice de bookBeo :

Après une hospitalisation, le patient rentre chez lui avec ses lunettes et son capteur. Il fait les exercices de rééducation conçues spécialement pour lui. Sur ses lunettes, apparaît un petit avatar qui lui montre les exercices. Le capteur permet de suivre en direct ses données physiques.

Limiter le temps d’hospitalisation

BookBeo est en charge du développement du logiciel. De 2016 à 2018, le projet est financé par l’Union européenne. Ces outils de télémédecine permettent en effet de :

  • limiter le temps d’hospitalisation puisque le patient peut effectuer ses exercices chez lui grâce aux lunettes ;
  • répondre aux besoins croissants de prises en charge de personnes âgées.

Depuis un an, les partenaires doivent financer la poursuite des recherches et la pré-commercialisation. « Comme le fabricant de lunettes a déposé le bilan, bookBeo est désormais en charge de trouver de nouvelles lunettes », précise Sophie Deniel. Le financement participatif et un emprunt bancaire doivent permettre d’embaucher en vue de la commercialisation. 

1 million d’euros à lever

Sophie Deniel prévoit une levée de fonds d’un million d’euros début 2021. La filiale pourrait alors compter 5 à 10 personnes. Le marché est en effet très prometteur, selon l’entrepreneure :

La vente des kits VAPA est évalué à 9 millions d’euros. Nous pourrions percevoir 17 % de ce kit grâce au système des licences. Nos clients seraient les hôpitaux européens. Mais, les kinés libéraux, les ostéopathes pourraient se montrer intéressés.

Beo Santé est appelé à développer d’autres projets de réalité augmentée dans le domaine de la télémédecine.  Elle a remporté un appel à candidature pour le projet Interreg SmartHealth. Ce projet transfrontalier réunit des acteurs en France et au Royaume-Uni. L’objectif est de connecter les besoins cliniques identifiés par les professionnels de santé, avec les savoir-faire des entreprises capables de développer les solutions numériques innovantes adaptées.

https://actu.fr/bretagne/_29/bretagne-beo-sante-va-revolutionner-telemedecine_31654542.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s