Lunettes intelligentes : quels usages pour la lecture ?

Depuis quelques mois, les lunettes intelligentes sont connues du grand public grâce aux fameuses Google Glass, qui n’en finissent pas de faire rêver ou d’effrayer. Le Labo de la Bibliothèque nationale de France, qui s’intéresse aux innovations technologiques, consacrait un temps de discussion à ces objets connectés et leurs fonctionnalités.

Lunettes-Intelligentes-Lecture

Si c’est par le biais du géant américain que les lunettes intelligentes se sont exposées à la vue de tous, l’idée est bien entendu en développement depuis des années chez les professionnels. La société Optinvent, créée en 2007 et basée à Rennes, travaille ainsi sur son propre modèle, qu’elle destine avant tout, ou du moins dans un premier temps, aux usages professionnels.

En effet, souligne Kayvan Mirza, cofondateur d’Optinvent, « les dispositifs connectés que nous utilisons ne permettent pas les utilisations et l’affichage en main libre ». Ainsi, impossible de garder sa liberté de mouvement tout en recherchant des informations sur Internet ou via une application. Par ailleurs, d’après lui, « les smartphones, du point de vue de l’innovation, sont devenus ennuyeux. Les objets connectés permettent de renouveler la façon dont nous accédons aux informations. »

Qu’en est-il de la lecture, justement ? Peut-on imaginer lire en faisant autre chose, ou découvrir un texte sans se préoccuper de tourner les pages ? D’abord, il faudra se préoccuper du temps pendant lequel l’oeil pourra supporter la vue de l’affichage des lunettes intelligentes. Un système complexe qui ne repose pas sur un simple écran mis devant l’oeil (la « mise au point » serait impossible), mais sur une projection d’un affichage sur la rétine, ce qui permet aussi de voir à travers cet « écran virtuel ».

Ce mode d’affichage, cependant, « ne présente aucune différence, en termes de fatigue de l’oeil, avec celui d’un écran de PC. C’est de la lumière qui rentre dans l’oeil, comme pour un écran rétroéclairé. » Impossible, donc, de voir un système d’affichage à encre électronique monté sur ces montures, puisque l’encre électronique n’est pas rétroéclairée, justement. Ou alors, ce serait perdre toutes les qualités de ce mode d’affichage particulier.

La lecture (ou même le visionnage d’un film) ne semble pas vraiment compatible avec ce type d’appareils, du moins pour le moment. Si le modèle développé par Optinvent propose un mode d’affichage complet, avec un écran placé au centre du champ de vision, les Google Glass et autres modèles préfèrent des affichages périphériques, qui obligent donc à lever son regard vers le haut, ou dans la direction de cet affichage. Du coup, impossible de lire plus de cinq minutes dans cette position, pas vraiment confortable à la longue. Même avec des solutions de type Spritz, qui cherchent les modes de lecture inédits sur ces dispositifs.

Par contre, il serait intéressant d’examiner la façon dont les lunettes intelligentes pourront révolutionner le rapport à l’objet-livre : très simplement, pour commencer, en facilitant la lecture augmentée. S’il faut sortir à chaque QR codes et autres son smartphone, le port des lunettes simplifierait grandement la chose.

Autre utilisation, plus polémique : avec des lunettes sur le nez, quoi de plus simple que le scan en direct d’un livre, un logiciel de reconnaissance de caractères intégré en fournissant immédiatement une copie numérique ? « Tout ce que l’on sait faire aujourd’hui avec des smart devices existants, on pourra le faire avec des lunettes. Il y aura des questions sur les possibilités d’utilisation, évidemment, mais elles ne seront pas si différentes de celles qui sont posées aujourd’hui », assure Kayvan Mirza.

Interdiction des lunettes dans les bibliothèques, alors ?

Article Actualitte.com. Le 2 avril 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s