Google Glass : « Explorer un quartier en réalité augmentée »

Pour faciliter au public la découverte de l’éco-quartier numérique Fort d’Issy, la ville d’Issy-les-Moulineaux s’est dotée d’une application de réalité augmentée conçue pour les Google Glass.

Google_Glass_Explorer_Quartier_Réalité_AugmentéeA partir de juin prochain, celle-ci permettra aux visiteurs d’explorer certains points d’intérêts « invisibles » à l’oeil nu, en chaussant les Lunettes Intelligentes conçues par Google.

Donner à voir ce que l’oeil ne perçoit pas : c’est l’usage majeur rendu possible par les Google Glass, une innovation qui offre des perspectives intéressantes pour la découverte du patrimoine local.

Eric Legale, Directeur Général d’Issy MEDIA, explique l’intérêt d’offrir au public ce type de balade numérique immersive.

CCM – Qu’est-ce qui a amené la ville d’Issy-les-Moulineaux à utiliser les Google Glass pour faire découvrir le quartier « Fort d’Issy » ?

Erice Legale – Depuis longtemps, nous mettons à disposition du public des outils numériques innovants afin de sensibiliser à leur utilisation. A l’image des liseuses numériques, que nous proposons depuis plusieurs années à la médiathèque d’Issy-les-Moulineaux.

Depuis plusieurs mois, nous travaillons sur un programme de réalité augmentée destinée à faire découvrir Fort d’Issy, un quartier qui concentre de nombreuses innovations numériques et environnementales : collecte pneumatique des déchets, chauffage par géothermie, etc. Hors, ces nouveautés ne sont pas « visibles » à l’oeil nu. Impossible pour le visiteur d’en déceler la présence.

Lorsque les Google Glass sont sorties en démonstration, nous nous sommes dit que nous pouvions créer une application de réalité augmentée pour « donner à voir » ces innovations qui font l’originalité de ce quartier.

CCM – Donner à voir ces innovations, c’est-à-dire ?
EL – Lorsqu’il chausse les Google Glass et ouvre l’application, l’utilisateur voit s’afficher à l’écran une carte du Fort d’Issy. Il est invité à suivre un parcours qui comprend 8 points d’intérêts.

En se promenant, l’utilisateur peut ainsi voir ce que ses yeux ne voient pas autrement. S’il arrive à proximité d’une borne de déchets, il voit en vidéo le procédé de collecte pneumatique en sous-terrain. Idem pour la géothermie : il peut visualiser dans une présentation vidéo à quoi ressemblera la piscine aujourd’hui en chantier.

CCM – Comment ces contenus ont été choisis et implémentés dans l’application ?

EL – Ce sont des contenus dont nous disposions déjà : vidéos, présentations… Notre société partenaire, Niji, qui développe l’application, a intégré ces différents contenus.

CCM – L’utilisation des Google Glass dans ce cadre nécessite-t-il un apprentissage ?

EL – Plutôt un temps d’adaptation. L’oeil doit se concentrer sur l’écran. Contrairement à ce que l’on pourrait penser en voyant la petite surface d’écran des lunettes, l’affichage n’a pas la taille d’un timbre-poste. La vision est précise. Les textes sont parfaitement lisibles et les vidéos de présentation s’affichent très bien.

CCM – Cet outil peut-il plaire à tous les publics ?
EL – Notre objectif est de permettre aux personnes qui le souhaitent de pouvoir tester cet outil. Nous le mettrons à disposition en prêt dans un équipement culturel localisé dans le Fort d’Issy, à partir de juin prochain.

CCM – Voyez-vos d’autres utilisations possibles ?
EL – D’autres usages sont fréquemment décrits, comme la possibilité de prendre des photos, de prendre des vidéos… En ce qui nous concerne, le principal usage est celui de la réalité augmentée.

CCM – Est-ce que ce projet représente un investissement important ?
EL – Concernant le développement de l’application, le budget est similaire à celui du développement d’applications pour smartphones.

En revanche, les Google Glass sont encore coûteuses. Elles sont prêtées par notre partenaire et difficiles à trouver autrement. Nous attendons leur commercialisation pour le grand public afin de nous en procurer à un prix abordable.

Nous commencerons l’expérimentation avec une ou deux paires de lunettes, et si le dispositif fonctionne, nous prévoyons d’en acquérir davantage.

Repères

Google Glass

  • Paire de lunettes intégrant la réalité augmentée
  • Concepteur : Google
  • Equipements intégrés : caméra, micro, pavé tactile sur l’une des branches, mini-écrans, accès à internet par Wi-Fi ou Bluetooth.

Découverte du quartier Fort d’Issy avec les « Google Glass »

  • Projet mis en oeuvre par la ville d’Issy-les-Moulineaux
  • Principe : explorer 8 points d’intérêts du quartier Fort d’Issy en réalité augmentée, à l’aide des Google Glass
  • Développeur de l’application Google Glass : Niji, société de conseil et de réalisation logicielle dédiée aux usages et aux technologies de la convergence numérique
  • Début du test public : juin 2014
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s