Sport/Usage Privé

Julbo EVAD-1, une paire de lunettes pour athlètes connectés à leurs performances

Dissimulé dans une monture, cet afficheur de données tête haute pour sportifs offre à son porteur une autre vision de sa discipline.

Que l’on soit professionnel, semi-pro ou amateur, le sportif outdoor cherche toujours à s’améliorer. Pour cela, il a besoin d’outils. Le monde numérique offre à ce jour une multitude d’objets visant à recueillir nos données destinées à être analysées en temps réel ou à tête reposée. C’est alors une débauche de GPS, smartphones et autres montres connectées qui sont proposés pour distiller de précieuses informations pour peu qu’on les consulte. Et qui dit consultation dit perte de concentration et surtout gestes déplacés, voire accident dans certaines disciplines.

Serait-ce prudent qu’un cycliste dévalant une route de montagne quitte des yeux sa trajectoire pour vérifier sa vitesse sur son smartphone? Sûrement pas. La société Julbo ne le pense pas non plus.

Cette entreprise française a vu le jour en 1888 à Morez, au cœur de la vallée de la lunetterie française. Son fondateur, le Jurassien Jules Baud (Julbo) est déjà un précurseur dans son domaine et crée les premières lunettes «Cristalliers», visant justement à protéger les yeux des cristalliers de Chamonix, ces chercheurs de cristaux de quartz arpentant la mer de Glace du massif du Mont-Blanc. Les années 2000 marquent l’entrée de la société dans le domaine du sport et, vingt ans plus tard, donne naissance à l’EVAD-1, une paire de lunettes un peu particulière.

Dans un premier temps, donc, une paire de lunettes de sport dont elle détient d’ailleurs tous les codes. Julbo veut y avoir le concentré de son savoir-faire en la matière: ergonomique, entièrement adaptable avec des branches réglables et un nez interchangeable, un champ de vision très large, des aérations pour éviter la buée, et des verres réactifs photochromiques allant de la catégorie 1 à la catégorie 3 de technologie Julbo.

L’entreprise familiale a cependant voulu aller plus loin. En regardant de plus près les masques de pilotes d’avions de chasse, ces dirigeants, Matthieu et Christophe Beaud, ont trouvé une technologie adaptable à leurs lunettes de sport: le Head up display ou plus prosaïquement en français, l’affichage tête haute. Dans le domaine de l’aviation militaire, l’affichage tête haute permet au pilote de surveiller son environnement en même temps que des informations fournies par ses instruments de bord. Depuis, on le retrouve aussi aujourd’hui intégré dans certains pare-brises d’automobiles. Alors pourquoi pas dans une paire de lunettes.

Unique au monde

Pour réussir ce tour de force, Julbo a fait appel au Grenoblois MicroOled, spécialiste du micro-affichage avec sa technologie brevetée Activelook. Conjuguant avec elle son expertise dans les lunettes et masques de sports elle nous livre un produit atypique et unique au monde.

En chaussant les Julbo EVAD-1, son porteur va trouver en surimpression de son champ de vision des informations relatives à ses performances. Utilisant la technologie OLED, ces informations ne sont pas projetées sur le verre mais directement sur la cornée. Bien sûr, cette fonction d’affichage est non invasive, réglable en positionnement, jusqu’à disparaître en cas de besoin. Ce qui surprend, c’est l’incroyable légèreté de ces montures (35g) malgré la technologie embarquée. On ne les sent pas sur le nez.

Pour fonctionner, elles doivent être appairées à un smartphone possédant l’application Activelook. Elles afficheront alors tout ce dont le sportif a besoin comme son chrono, sa vitesse, sa vitesse moyenne, sa cadence, sa fréquence cardiaque, le dénivelé et la distance parcourue. Julbo souhaite ainsi révolutionner la pratique de nombreux sports.

Bien sûr, une multitude d’autres informations pourraient être accessibles via ces lunettes. Mais pour l’heure, Julbo mise plutôt sur la low tech, c’est-à-dire mettre des technologies en face de l’usage. Qu’importe pour le cycliste de regarder une émission télé en grimpant un col ou à un runner de lire ses courriels pendant l’effort. Les Julbo EVAD-1 doivent servir l’athlète dans sa pratique et rien d’autre. L’affichage est donc monochrome. Cela lui permet de conserver une autonomie de 12 heures. Les lunettes se rechargeront sur prise USB, un ordinateur ou un chargeur classique de smartphone.

Maintenant, si l’on considère ces montures comme de simples afficheurs, on peut penser que de grandes entreprises ne vont pas tarder à proposer leurs propres affichages, comme des cartes de navigation. D’ailleurs, les Julbo EVAD-1 n’étant pas destinées qu’à un usage pro ou semi-pro, l’amateur devrait y trouver son compte même pendant ses quelques footings par semaine.

Au final cependant, la société se plaît à imaginer une compétition sportive, comme un marathon, où tous les participants seraient reliés à l’organisme officiel de chronométrage pour que chacun sache quelle est sa position par rapport aux autres sur le parcours. Les coachs pourraient suivre leur athlète en temps réel pour dispenser leurs consignes. Affaire à suivre donc…

https://www.lefigaro.fr/lifestyle/julbo-evad-1-une-paire-de-lunettes-pour-athletes-connectes-a-leurs-performances-20200420

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s