Tony Fadell a déjà un plan pour relancer les Google Glass dans le B2B

Les Google Glass ont fait long feu. Après l’abandon du marché des particuliers, Google a confié à Tony Fadell, le fondateur de Nest, le soin de relancer le programme Google Glass auprès des professionnels, plus concernés par les lunettes connectées.

Après l’annonce de l’arrêt du programme Explorer associé aux Google Glass, le géant de l’internet à confié l’avenir de ses lunettes connectés à Tony Fadell, fondateur de Nest (racheté par Google pour 3,2 milliards de dollars) et père de l’iPod, à l’époque où il éxerçait ses talents au sein d’Apple. Selon le New York Times, Tony Fadell aurait déjà un plan stratégique pour le redressement des Google Glass. Les lunettes connectées cibleront dorénavant le marché des professionnels, avec des applications de niche, comme Augmedix, une application destinée aux médecins.

Tony-Fadell-Google-Glass-BtoB -1

Jusqu’ici, les Glass étaient développées au sein de la division Google X, le laboratoire expérimental du géant internet. En tant qu’entité propre pilotée par T. Fadell, la nouvelle version des Google Glass (équipées d’un processeur Intel) auront la possibilité de s’exprimer plus librement. Selon l’hebdomadaire américain, Fadell souhaite repenser le modèle économique des Google Glass à partir de zéro.

Tony-Fadell-Google-Glass-BtoB -2

 

Dans son esprit, le marché n’est pas assez mature pour le B2C, il n’y aura donc plus d’efforts faits pour créer des expériences adaptés aux besoins du grand-public, expliquant la fin du programme Explorer. Celui-ci permettait aux développeurs d’imaginer des applications et des nouveaux usages à partir des lunettes connectées. Selon le NY Times, les équipes de Google X en charge du projet savaient pertinemment que le produit n’était pas du tout prêt pour la commercialisation de masse. Google ne veut pas commettre la même erreur deux fois.

Tony-Fadell-Google-Glass-BtoB -3

Fort de sa longue expérience couronnée de succès, Tony Fadell est l’un des plus capables de lancer un tel produit disruptif sur le marché B2B. Avec l’investissement consenti dans Magic Leap, Google dispose dans tous les cas d’un plan B solide pour s’imposer dans la réalité augmentée. Pour lui faire concurrence, Microsoft a lancé HoloLens et Meta vient de lever 23 millions  pour se mettre à la page de ces deux mastodontes.

Article Aruco.com. Le 6 février 2015.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s