12 alternatives aux Lunettes Intelligentes Google Glass

Epiphany Eyewear se caractérise par un design soigné, avec pour objectif de plaire à un large public. Il est possible de pré-commander ces lunettes intelligentes pour 399 dollars.

1951061-epiphany-eyewear-des-lunettes-pour-tourner-des-videos-hd-en-toute-discretionVergence Labs a conçu des lunettes intelligentes intégrant une mini caméra (d’une sensibilité de 720 mégapixels) avec un ordinateur embarqué. Baptisées Epiphany Eyewear, elles offrent une capacité de 8 Go, 16 Go ou 32 Go de stockage Flash selon les versions. Un bouton dissimulé dans une branche active la caméra. Grâce à un port extérieur, les vidéos peuvent être transférées sur un PC ou un tablette, qui permettra ensuite (via l’app YouGen.TV) de les partager sur le web, voire même de streamer en direct. Les lunettes sont équipées d’une pile au lithium d’une autonomie affichée de 48h.

Recon : les lunettes intelligentes pour les sportifs de haut niveau. Le prix des lunettes de Recon s’élève à 599 dollars. Recon propose deux déclinaisons de ses lunettes : l’une pour les cyclistes, l’autre pour les skieurs. Un SDK permet de développer des applications compatibles.

recon-les-lunettes-pour-les-sportifs-de-haut-niveauGPS, accéléromètre, gyroscope, magnétomètre, altimètre, baromètre, thermomètre… Recon a conçu ses lunettes pour les sportifs de haut niveau. Pas étonnant qu’elles soient équipées d’une pléiade de capteurs. Avec une caméra et un micro embarqués, elles sont dotées d’un écran HD de 7 pouces, et de contrôles tactiles. A l’intérieur, se cachent un processeur d’1 GHz (Dual-Core ARM Cortex-A9), 1 Go de RAM (DDR2 SDRAM) et 8 Go de mémoire Flash. L’OS repose sur Android 4.2. Prenant en charge Bluetooth 4.0 et Wi-Fi, sans compter un port micro-USB, elles sont compatibles avec les périphériques ANT+ (ceinture cardio, capteur de vitesse, etc.).

Space Glasses : la réalité augmentée à l’honneur. Les lunettes de Meta devraient être disponibles en juillet 2014 pour 3 650 dollars. Quelque 500 apps seraient en développement, notamment pour les salariés nomades ou le collaboratif.

space-glasses-la-realite-augmentee-a-l-honneurL’Américain Meta planche sur des lunettes connectées centrées sur la réalité augmentée. Ses deux écrans intégrés à chaque verre permettent d’accéder à un ordinateur ou un smartphone, à distance, en le projetant en réalité augmenté. Baptisées les Space Glasses, elles sont équipées de deux écrans LCD haut définition (de 960×540 pixels) avec un champ de 40 degrés (15 fois plus large que les Google Glass). En combinant accéléromètre, gyroscope et boussole, elles gèrent la détection de mouvements, et ainsi le contrôles 3D des objets projetés. Autres fonctionnalités : des écouteurs (3D surround), et une caméra HD.

Optinvent : un Français qui défie Google. Optinvent a fait le choix d’Android, et propose un SDK pour développer des apps complémentaires. Objectif : offrir un mode de connexion à des données et apps, sans les mains, avec la capacités d’interagir aussi avec son smartphone ou sa tablette.

optinvent-un-francais-qui-defie-googleBaptisées ORA-S, les lunettes construites par le Français Optinvent offrent un écran monoculaire, de 24 degrés (et 33 pixels par degré). Elles sont dotées d’une caméra frontale d’une résolution de 1080 pixels pour caler des incrustations en réalité augmentée. Compatibles Bluetooth et Wi-fi, et équipées d’un port USB, elles embarquent un processeur ARM Cortex à deux cœurs de 1.2 Ghz, 1 Go de mémoire vive, et 4 Go de stockage Flash. Pour contrôler les apps, Optinvent propose un pavé tactile, micro, et capteurs de mouvements. Une version pour les développeurs est disponible (pour 699 euros).

Innovega : des lunettes connectées multitâches. A l’occasion du CES 2014, Innovega a levé le voile sur un prototype de lunettes connectées avec des capacités immersives.

innovega-des-lunettes-connectees-multitachesConçues suite à un projet réalisé pour la Défense américaine, les lunettes connectées d’Innovega sont à l’état de prototype. La société met en avant leur écran HD s’affichant directement dans les verres. Mais au-delà de lunettes, la technologie Innovega pourrait aussi s’immiscer dans des verres de contact. « Notre optique peut délivrer des environnements réellement immersifs, qui se rapprochent de la performance IMAX, ainsi qu’un tableau de bord multitâche qui peut ouvrir cinq applications en simultanée, sans gêner la vue », note Innovega.

Ion : des lunettes intelligentes d’entrée de gamme pour communiquer avec son smartphone. Financées par le crowdfunding, les Ion Glasses sont tarifées 129 dollars. Date de sortie prévue : février 2014. La LED d’alerte peut être paramétrée avec 256 couleurs possibles. 

ion-des-lunettes-d-entree-de-gamme-pour-communiquer-avec-son-smartphoneIndiegogo a créé une paire de lunettes au design soigné, les Ion Glasses. Leur mission : faire en sorte que l’utilisateur soit immédiatement alerté, via un son ou l’éclairage d’une LED cachée dans les branches, d’une notification sur son smartphone ou sa tablette : nouveau message chat, SMS, e-mail, mise à jour de flux social, alerte de calendrier… Des boutons dissimulés sous la branche droite permettent de commander son smartphone à distance (activer la caméra, activer le son, projeter des slides…). Une app permet de faire le lien entre lunettes et smartphone.

Lumus Optical : cap sur la réalité augmentée pour les professionnels. Lumus Optical propose aussi un système (DK-40) de lunettes monoculaires, reposant sur Android, avec projection d’image sur 25° et caméra embarquée d’une sensibilité de 5 millions de pixels.

lumus-optical-cap-sur-la-realite-augmentee-pour-les-professionnelsLumus Optical développe des composants à destination des constructeurs de lunettes. L’un d’entre eux, baptisé le DK-40, est conçu pour projeter vers l’œil une image 3D, en résolution HD (1280 x 720 pixels) sur un champ de 40° ! Le tout via un mini-projecteur logé dans l’une des branches. Contenu multimédia, applications ou réalité augmentée, l’image est projetée par le verre, qui peut être correcteur, vers le centre de l’œil. Au-delà du grand public, Lumus Optical entend notamment cibler des problématiques métier très verticales, dans le domaine des opérations militaires ou le secteur de la santé (la chirurgie notamment).

Epson : des lunettes connectées avec une commande. La sortie des BT-200 est annoncée pour mai 2014. Leur prix public n’est pas encore connu. Un kit de développement sera livré aux éditeurs, et une place de marché d’applications lancée.

epson-des-lunettes-connectees-avec-une-commandeLes Moverio BT-200 d’Epson offrent une vision binoculaire en HD. Elle assure un rendu 3D complété par des écouteurs Dolby Digital Plus. Caméra, gyroscope, GPS et accéléromètre, les capteurs les plus courants sont là. Objectif : offrir des capacités de réalité augmentée. Particularité : la logique applicative (basée sur Android 4) est embarquée dans un boîtier tiers rattaché en filaire. Il fournit un pavé tactile pour contrôler les lunettes avec une connectivité Bluetooth et Wi-fi. Un processeur, à double cœur, cadencé à 1,2 GHz, avec 1 Go de RAM exécute les applications. La mémoire de stockage atteint 8 Go, extensible à 32 Go via une carte SD.

Telepathy : le concurrent japonais des Google Glass. Telepathy n’a pas encore indiqué de date de lancement. Mais la société communique beaucoup depuis le début de l’année 2013.

telepathy-le-concurrent-japonais-des-google-glassLa start-up japonaise Telepathy fait beaucoup parler d’elle. Repérées par Forbes, et souvent évoquées comme un concurrent potentiellement sérieux des Google Glass, ses lunettes connectées combinent micro caméra, micro projecteur et module de communication sans fil. Alors que sa technologie est encore à l’état de prototype (aucune date de lancement n’est annoncée), la société a indiqué récemment plancher sur un kit de développement. Autre axe de R&D : proposer l’intégration des flux d’images et de vidéos issus de la caméra aux réseaux sociaux (notamment Tumblr).

Vuzix M100 Smart Glasses : des lunettes connectées taillées pour les pros. Ces Smart Glasses, commercialisées 1000 dollars, sont dotées d’un kit facilitant le développement d’apps de collaboration – qui peuvent être installées sur l’OS  embarqué ou un terminal Android ou iOS distant.

vuzix-m100-smart-glasses-des-lunettes-connectees-taillees-pour-les-prosAccéder à des données métier les mains libres. Telle est la promesse des Vuzix M100 Smart Glasses. Quatre boutons permettent de contrôler les applications qui seront projetées via un écran de 15 degrés. Il est également possible d’utiliser son smartphone Android comme télécommande, mais aussi des contrôles tactiles ou vocaux. Disposant d’une caméra HD (de 5 mégapixels), ces Smart Glasses offrent une capacité de stockage de 8 Go, et 1 Go de mémoire vive. Un port micro SD permet d’étendre la capacité de stockage à 32 Go. Compatible Bluetooth et Wi-Fi, ce modèle monoculaire intègre différents capteurs (GPS, accéléromètre, boussole…).

Glassup : des lunettes intelligentes compatibles avec Android, iOS et Windows Phone. Un pavé tactile intégré aux Glassup permet de contrôler les apps iOS, Android et Windows Phone projetées. Il est possible de pré-commander ces lunettes pour 300 dollars. glassup-des-lunettes-compatibles-avec-android-ios-et-windows-phone

Comme les Vuzix, les Glassup, créée par la société éponyme, sont dessinées pour donner accès à des apps en mobilité, notamment issues de son smartphone (iOS, Android ou Windows Phone). L’image d’une résolution de 320×240 pixels est projetée via un miroir dissimulé dans l’un des verres, qui peuvent être correcteurs. Communiquant avec le smartphone en Bluetooth, les Glassup s’adossent à ce terminal tiers pour échanger des informations. Elles intègrent aussi accéléromètre, boussole et détecteur d’intensité lumineuse, mais pas de GPS.

Atheer Labs en route vers la réalité augmentée immersive. Compatibles Wi-fi et Bluetooth 4.0, et dotées de ports (USB et HDMI) et divers capteurs (accéléromètre, boussole et caméra infrarouge), les lunettes d’Atheer Labs sont équipées d’Android. Leur prix : 350 dollars.

atheer-labs-en-route-vers-la-realite-augmentee-immersiveAtheer Labs a voulu créer une environnement de réalité augmentée très immersive. Dotées d’écrans bi-oculaires, ses lunettes, proches des Space Glasses, offrent un rendu 3D. Sachant aussi que l’utilisateur peut interagir, via la reconnaissance de gestes, avec les objets virtuels apparaissant devant lui. Pour Atheer Labs, ces lunettes pourraient par exemple servir de configurateur dans l’ameublement et l’architecture d’intérieur, et permettre aussi une dématérialisation des jeux de plateau – qui deviendraient virtuels et interactifs.

Article JDN. 31 janvier 2014.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s